Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon © Vincent Isore/IP3 press / Vincent Isore/IP3 press

Le co-Président du Parti de Gauche est l'invité de la matinale. Il répond aux questions de Patrick Cohen et des auditeurs.

Impossible de passer à côté du sujet ukrainien, entre les passes d'armes diplomatiques à Paris hier, les négociations européennes à Bruxelles aujourd'hui et les tensions toujours aussi vives en Crimée.

"La France doit plutôt assumer un rôle d'apaisement et de médiation que d'alignement sur la politique nord-américaine", explique Jean-Luc Mélenchon. Le peuple ukrainien s'est révolté contre son pouvoir et contre les conditions sociales en place mais il ne doit pas céder à la tentation européenne. L'Union pourrait lui accorder une aide de 11 milliards d'euros mais alors "l'Ukraine deviendra une nouvelle Grèce", sous perfusion et à la botte de la troïka qui imposera une "politique d'austérité terrible".

Je suis très alarmé par le mécanisme de montée de la guerre dans cette zone. La paix n'est pas un état de nature alors il faut faire très attention.

Interrogé sur les négociations sur le pacte de responsabilité, Jean-luc Mélenchon affirme que "c'est un marché de dupes". Il assure qu'il est trop tard maintenant pour négocier réellement des contre-parties du patronat, il fallait les poser dès le départ.

Jean-Luc Mélenchon accpeterait-il de participer à un gouvernement, à l'appel de François Hollande ? "Bien sûr, je suis capable de diriger une équipe", autrement dit être à Matignon comme Premier ministre. Pas question pour lui de défendre des idées du gouvernement actuel dont il dénonce aujourd'hui l'action.

Quant aux alliances entre communistes et socialistes pour les prochaines municipales, "je les désapprouve totalement" dit-il. "Il faut construire une alternative crédible", autrement dit, éviter au maximum les listes communes, y compris avec Europe-Ecologie-Les-Verts. Les négociations se feront avant le second tour, "calculette à la main", pour être repésentés en fonction des résultats du premier tour.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.