Il était aux côtés de Manuel Valls et de Myriam El Khomri ce lundi pour rencontrer les partenaires sociaux et discuter de la loi "travail". Alors que le texte continue de cristalliser les tensions, le ministre de l'Economie est l'invité de Patrick Cohen.

Vous avez reçu les partenaires sociaux hier sur loi travail avec Myriam El Khomri et Manuel Valls. Tous vous ont dit que ça n'allait pas. Pouvez-vous nous dire ce que vous êtes prêt à modifier ?

Le Premier ministre lundi prochain expliquera ce sur quoi le texte peut évoluer. [...]

Le texte plaît plus au patronat qu'aux salariés.

Est-ce que ce texte est utile au pays ? Oui je le crois profondément.

[...]

Depuis 30 ans, le chômage n'est jamais tombé en-dessous de 7 %, le chômage des jeunes n'est jamais tombé en-dessous de 18 %.

Tournons-nous vers l'extérieur. Ils ont tous évolué.

[...]

On a mis des barricades qui éloignent du cœur du réacteur les jeunes.

On peut poser le système à l'envers, pourquoi est-ce qu'on ne changerait pas les garanties pour en faire profiter les précaires ?

Je suis en discutions avec les banques. C'est peine perdu.

La clef de cette réforme c'est de faire que le maximum de nos citoyens aient accès aux CDI.

Qu'est-ce qui vous dit que faciliter le licenciement c'est facilité l'embauche ? Vous ne craignez pas une vague de plans sociaux ? Un effet d'aubaine ?

Ils ne nous ont pas attendus. Avec la même saisonnalité que d'habitude, avec la fin des régionales et avant les présidentielles, vous avez déjà les plans sociaux.

Faciliter le licenciement c'est faciliter l’embauche ? C'est le raisonnement qu'on avait compris, qu'on avait entendu dans la bouche des patrons.

Non. Passer du CDD au CDI, c'est ça la clef.

[...]

Le licenciement économique c'est à peine 10 % des cas.

Les licenciements boursiers ça n'existe pas ? Juridiquement non mais dans les faits oui.

Ce qu'on propose, comme l'on fait beaucoup de nos voisins, c'est de dire, le critère de compétitivité de l'entreprise, doit être pris en compte. […] Cette flexibilité existe dans presque tous les pays voisins.

Un chiffre dit tout : en 2009, il y a eu une récession, elle a été deux fois moins violente qu'en Allemagne mais elle a détruit sept fois plus d'emplois car on ne s'est pas adapté […].

Un mot sur le barème d'indemnité prud'homale. Pourquoi ne pas fixer un plancher ?

On peut y revenir.

|...] Peut-être peut-on introduire un critère d'âge, peut-être peut-on réintroduire un plancher.

La CFDT n'est pas d'accord.

C'est une mesure qui est vitale pour un petit employer.

Xavier Bertrand se demande si cette affaire ne va pas finir en CPE. Il a raison ?

[…] Je veux réinsister là-dessus : notre pays a besoin d'un changement pour être plus efficace.

Je dis que notre code du travail est trop orienté vers des droits trop statutaires. Ce texte peut voir enrichi tout ce qu'il y a autour du compte personnel d'activité.

La société précaire, depuis que je suis jeune, elle existe !

Il faut reconnaître dès le début de la vie des droits au changement, aux individus, pas aux statuts.

(Auditrice)Pourquoi vous ne faites pas un code du travail à deux vitesses ? Un code pour les petites entreprises et un pour les grandes entreprises ?

Le code du travail à deux vitesses pose un problème juridique qui n'est pas nul. […] Demain vous n'allez pas accepté, si vous êtes salarié dans un grand groupe que vous indemnités puissent atteindre des sommes mirobolantes et dans une petite entreprise, des petites sommes. […]

En Allemagne, quand vous licencié quelqu'un et que vous êtes une entreprise de moins de onze salariés, il n'y a aucun critère. Alors il faut relativiser.

(Auditeur) Je m'interroge sur la question : en quoi faciliter les licenciements faciliterait les embauches. Le plus grand danger c'est l'inversion de la hiérarchie des normes avec le danger que peut représenter le pouvoir de l’entrepreneur par rapport au salarié.

Sur le licenciement, je n'ai jamais tenu ce raisonnement. Les conditions de la rupture c'est ce qui distingue le CDD du CDI. Aujourd'hui, les employeurs préfèrent en flux embaucher en CDD : c'est les conditions de la rupture.

Est-ce que vous êtes alarmé par la situation financière de l'électricien ?

Cette décision procède d'un désaccord avec le direction financier, ce n'est pas à moi d'expliquer au directeur financier ce qu'il doit faire.

La situation financière vient de beaucoup d'investissement dans des centrales, pour entretenir le parc et diversifier la production.

Le problème c'est qu'on a dérégulé les prix et les tarifs ont chuté. Cela atteint la rentabilité. L’État a renoncé à son dividende pour le transformer en action, plan d'économie d’entreprise pour resserrer les coûts.

Troisième point : céder des participations qui ne sont pas stratégiques. [...]

Hinckley Point , c'est un projet sur lequel les Britannique s’engagent à 35 ans avec une garantie de rachat.Oui c'est un bon projet pour EDF , nous héritons d'une situation passée, c'est la temporalité du nucléaire, c'est parfois les décisions qui ont été prises par les dirigeants multiples, mais il faut être derrière cette entreprise et ses salariés.

Les invités

L'équipe

Mots-clés:
Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=