Fuite d'eau à Fukushima
Fuite d'eau à Fukushima © radio-france

À Fukushima, 300 tonnes d'eau contaminée se déversent chaque jour dans le Pacifique. Quelles sont les conséquences à court et moyen terme ? Yannick Rousselet, chargé du nucléaire à Greenpeace France répond.

Evoquant un "dossier urgent", le Premier ministre, Shinzo Abe, s'est engagé à accentuer les efforts du gouvernement pour limiter les fuites et a ordonné pour la première fois à son gouvernement d'intervenir dans les opérations de nettoyage au côté de Tokyo Electric Power (Tepco), l'exploitant de la centrale endommagée par le séisme et le tsunami de mars 2011.

"Au lieu de faire confiance à Tokyo Electric, le gouvernement prendra des mesures", a-t-il promis à l'issue d'une réunion de la cellule de crise.

On estime que le nettoyage du site devrait prendre une quarantaine d'années et coûter plus de huit milliards d'euros, mais ces estimations pourraient être revues à la baisse du fait de ces déversements d'eau contaminée.

Un responsable du ministère de l'Industrie a dit que la centrale commencerait à pomper les eaux souterraines pour limiter les fuites, avec pour objectif d'en retirer 300 tonnes par jour au plus tard en décembre.

L'entreprise ne devrait toutefois pas atteindre son objectif à cette date et ne pourrait pomper que 240 tonnes ce qui, a ajouté ce responsable, n'empêcherait pas obligatoirement les fuites dans la mer. Il a ajouté que le gouvernement était persuadé que les fuites d'eau contaminée se produisaient depuis deux ans. Selon Tatsuya Shinkawa, du département de réponse aux accidents nucléaires du ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie :

Nous ne savons pas si ces volumes d'eau sont tous contaminés ou non, mais c'est possible.

Tepco a décidé de prendre diverses mesures pour empêcher les eaux souterraines irradiées de se déverser dans l'océan Pacifique. Lundi, un responsable de l'Autorité de régulation nucléaire(NRA) a jugé qu'il y avait "urgence" et a appelé à agir pour empêcher l'eau de se déverser dans l'océan.

8h40 : la France en vacances

Le journaliste et écrivain britannique Stephen Clarke, auteur de 1000 ans de mésentente cordiale. L’histoire anglo-française revue par un rosbif (Editions du Nil, 2012) analyse les habitudes des Français en vacances.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.