Laurent Fabius s'est rendu à Erbil, dimanche après-midi, pour superviser la livraison de l’aide alimentaire française, alors que les Etats-Unis ont repris leurs frappes ciblées contre l'"Etat islamique". L'Union Européenne a dénoncé dimanche des crimes contre l'humanité dans le nord de l'Irak où les djihadistes de menacent le Kurdistan autonome et des milliers de civils, Yazidis et chrétiens.

Michèle Alliot-Marie
Michèle Alliot-Marie © MaxPPP/Thomas Padilla

Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre de la Défense et des affaires étrangères, parlementaire européenne et vice-présidente du conseil national de l'UMP était l'invitée de Bruno Duvic à 8h20.

Pour Michèle Alliot-Marie, face à la situation, face au terrorisme, il était nécessaire d’agir. Mais pas comme cela. « Nous serions plus crédibles si le gouvernement n’avait pas affaibli considérablement notre défense . », estime l’ancienne ministre des affaires étrangères.

►►►LIRE AUSSI | Irak : la France s'en tient à l'aide humanitaire

Faut-il armer les Kurdes d’Irak ? Michèle Alliot-Marie ne tranche pas clairement : «Il faut savoir ce que ces armements vont devenir »

Faut-il que Nouri AL Maliki quitte le poste de Premier ministre ? « Je pense qu’on n’en est pas là . », estime l’ancienne ministre.

►►► LIRE AUSSI | Nouri al Maliki fait monter la tension à Bagdad

A 8h40, le point sur la situation sur place avec le Dr Chiara Lepora, responsable des programmes MSF en Jordanie et en Irak et Julie Marie-Leconte, envoyée spéciale de Radio France en direct d'Erbil.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.