Après l'agression par un lycéen d'un enseignant juif à Marseille, que peut faire l'École pour 'résister' face aux phénomènes de radicalisation ?

La Ministre de l’Éducation Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, est l'invitée de Patrick Cohen.

« Enlever la kippa, se cacher un petit peu », quel effet ça fait d’entendre ça dans la bouche d’un religieux ?

Ce n’est sûrement pas le conseil que j’aurais donné à titre personnel.

Ce n’est pas ce qu’il faut envoyer comme message.

La protection doit venir de l’État.

Il faut que chacun se sente rassuré.

Vous pensez qu’il faut être rassuré ? L’enseignant a cru qu’il allait se faire décapiter à la machette.

Il a raison d’être terrorisé.

Le jeune-homme [à l’origine de l’attaque] fait partie des personnes qui se sont radicalisées toute seule, simplement devant un écran.

En attendant, il faut augmenter la protection aux abords des écoles. L’État fait-il ce qu’il faut ?

Les écoles ont fait l’objet de menaces de Daech.

Nous avons travaillé pour faire en sorte que les équipes dans les écoles sachent comme agir si un malheur arrivait.

Après les attaques de janvier vous aviez annoncé onze mesures, dont la réserve citoyenne. Et pas grand-chose de concret, disent les représentants des enseignants.

Ce n’est pas la vérité.

Au printemps dernier, il y a eu plus d’un millier de réunions publiques qui ont rassemblé plus de 80 000 personnes, pour réfléchir à comment mieux transmettre les valeurs de la République.

Deuxième étape, on a un vrai travail sur la laïcité.

Combien d’enseignants ont-ilst été formé depuis ? Au printemps, on a formé 1500 formateurs qui sillonnent le pays pour former à leur tour. Derrière des dizaines de milliers d’enseignants ont été formés à leur tour.

Quand on dit que seulement un millier d’enseignants, c’est faux, aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers d’enseignants ont été formés et à la fin de l’année ce sera 300 000 enseignants.

Formés à quoi ? C’est ça la question. Former intellectuellement à répondre à ces raisonnements tout faits qui circulent sur internet.

La réserve citoyenne ?

En février, on ouvre les inscriptions, en mai, on adopte la circulaire qui permet de sécuriser juridiquement la réserve citoyenne, à l’été, on est capable de dire plus de 5000 personnes sont inscrites.

A la rentrée 2015, ce n’est pas tout de suite qu’ils vont faire appel à des réservistes.

Après les attentats de janvier, les écoles se sont un peu refermées, c’est normal, pour des raisons de sécurité.

C’est maintenant que la réserve citoyenne entre dans les faits.

Les 5000 réservistes ne sont pas encore intervenus. Ils n’interviennent qu’à l’appel des enseignants.

Nous développons l’information destinée aux enseignants pour qu’ils fassent appel à cette réserve citoyenne.

Quel est le rôle de Christiane Taubira dans le Gouvernement ?

Elle portera la partie du texte sur la procédure pénale.

Que ce sujet puisse être présenté au Parlement par le Premier ministre lui-même me semble naturel. On ne fait pas des réformes constitutionnelles tous les quatre matins.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.