Hillary Clinton
Hillary Clinton © Radio France /

L’ancienne secrétaire d’Etat des Etats-Unis, qui publie cette semaine ses mémoires « Le temps des décisions » (Fayard), était l’invitée du « 7/9 » de France Inter ce vendredi 13 juin.

Durant cet entretien exclusif, Hillary Clinton raconte à Patrick Cohen ses quatre années passées à la tête de la diplomatie américaine. Elle est notamment revenue sur l'engagement militaire des Etats-Unis en Irak. Sujet évoqué alors que les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant ont pris plusieurs villes au nord de Bagdad. La capitale irakienne est menacée.

Dans son livre, Hillary Clinton reconnaît avoir fait une erreur en accordant son vote à George Bush il y a onze ans :

J'ai fait une erreur en votant oui à guerre en Irak

Hillary Clinton met toutefois l'actuel pouvoir irakien face à ses responsabilités. Pour elle, le Premier ministre Nouri al-Maliki, un chiite honni par les rebelles sunnites, doit gouverner autrement pour favoriser la réconciliation entre les deux parties.

Enlisement de la situation en Syrie

Hillary Clinton reconnaît son échec sur la question syrienne. Les Occidentaux auraient - selon elle - dû soutenir l'opposition syrienne en amont. Il aurait fallu identifier, former et équiper des figures modérées pour les aider à mieux résister aux forces de Bachar al-Assad et éviter d'en arriver à la situation actuelle. L'ancienne secrétaire d'Etat s'inquiète aussi du nombre croissant d'Européens qui partent faire les djihad en Syrie et qui constituent une nouvelle menace.

Condamnation de la "méthode Snowden"

Hillary Clinton est aussi revenue sur l'affaire Edward Snowden, cet informaticien américain qui a révélé au monde l'ampleur des écoutes de la NSA. Il est considéré comme un traitre par les autorités américaines, mais comme un héros par de nombreux européens. L'ancienne secrétaire d'Etat reconnaît les atteintes à la vie privée liées à ce programme de surveillance mais met en avant l'intérêt supérieur la sécurité des Etats-Unis .

Bientôt une femme à la tête d'une grande puissance occidentale ?

Dans cet entretien, Hillary Clinton evoque ses relations avec Vladimir Poutine, ses rapports avec Nicolas Sarkozy qu'elle "aime beaucoup" et son avenir politique. L'ancienne secrétaire d'Etat américaine est convaincue que l'élection de Barack Obama à la présidence américaine a fait bouger les lignes. Elle estime qu'un jour, une femme sera élue à la tête de la France ou des Etats-Unis.

Les invités

Les références

L'équipe

Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=

(ré)écouter Le 7/9 Voir les autres diffusions de l'émission

Edouard Philippe

Jean-Pierre Filiu

Alain Mabanckou