François Bayrou
François Bayrou © Radio France

François Bayrou était ce matin l’invité de Patrick Cohen. Le président du MoDem vient de publier chez Plon "De la vérité en politique".

Pour François Bayrou il n’y a qu’une vérité, celle des faits comme par exemple la croissance qui n’est pas au rendez-vous. François Hollande et Nicolas Sarkozy avaient portant assuré aux français il y a dix mois qu’on allait retrouver la retrouver. Même chose concernant la réforme des retraites.

Pour le Président du MoDem "la catastrophe du pays" est la conséquence des illusions que les politiques ont entretenues et qui ont fait que les français n’ont pas été capables de "prendre conscience de la nécessité des réformes".

Interrogé sur les "choix courageux" pour les retraites annoncés par François Hollande, le responsable centriste a relevé : "ces propos seraient plus forts si, pendant les mois où on a discuté de la réforme des retraites, le PS n'avait pas nié sa nécessité".

A deux reprises les auditeurs de France Inter ont questionné François Bayrou sur son vote au deuxième tour pour François Hollande. Le président du MoDem a expliqué qu’il avait "fait un choix en conscience" car "Nicolas Sarkozy avait fait le choix d’une campagne fondé sur la division des français".

"Imaginez ce que serait le climat social en France si Nicolas Sarkozy était aux responsabilités" s’est demandé le Président du MoDem qui a confié qu’il plaçait "l’unité du pays au dessus de tout".

Nicolas Sarkozy a été récemment sollicité par le Qatar pour prendre la direction d'un fonds d'investissement abondé à hauteur de 500 millions d'euros.

Pour François Bayrou, être à la tête d’un fond souverain doté par le Qatar "n’est pas une bonne idée pour quelqu’un qui a exercé les responsabilités qu’a exercé Nicolas Sarkozy et qu’il vise encore à exercer, car on devient l’obligé d’un pays étranger".__ Pour le leader centriste, cette question ne relève pas "de la morale individuelle", il s'agit de "morale d'Etat".

François Bayrou

__

Les invités

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.