luc chatel se pose en garant de la primaire à l'ump pour 2017
luc chatel se pose en garant de la primaire à l'ump pour 2017 © reuters

Comment résoudre la crise (judiciaire, politique, financière) à l'UMP ? Nicolas Sarkozy peut-il et doit-il reprendre la main ? Luc Chatel, actuel secrétaire général du parti en attendant la désignation d'un nouveau leader, est l'invité de Marc Fauvelle.

Le grand déballage succédant à l'affaire Bygmalion a touché tour à tour l'ancien président de l'UMP Jean-François Copé, son ex-rival François Fillon et d'autres candidats potentiels à la direction du parti ou à la primaire pour la présidentielle de 2017.

Outre les billets d'avion de l'épouse de Jean-François Copé et la rémunération de cette dernière sur le crédit collaborateurs de l'Assemblée, les révélations ont visé des déplacements en hélicoptère de François Fillon, des vacances de Xavier Bertrand et notes de téléphone de Rachida Dati. Le secrétaire général intérimaire, Luc Chatel, avait qualifié mercredi dernier de "boules puantes" les informations distillées dans la presse par ceux qui veulent "déstabiliser l'UMP".

Luc Chatel a jugé "assez troublant" le lapsus commis par François Hollande au sujet de Nicolas Sarkozy, l'actuel chef de l'Etat ayant déclaré que tout Français était "prisonnier" innocent avant de corriger: "présumé innocent."

"Il faut aussi savoir être indulgent. J'allais dire que l'attitude de François Hollande qui consiste à faire référence à l'indépendance de la justice, à la présomption d'innocence était à la hauteur de son statut de chef d'Etat. Mais c'est effectivement assez troublant qu'à chaque fois qu'il évoque ces questions, il soit victime d'un lapsus, de contradictions. C'est troublant", a déclaré le secrétaire général intérimaire de l'UMP

Le grand bazar à l'UMP
Le grand bazar à l'UMP © Radio France
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.