Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation Nationale, a écrit aux aux professeurs avant la reprise des cours, suite aux attentats du 13 novembre dernier. Elle était l'invitée de Patrick Cohen.

« la minute de silence doit être respectée partout »

Que diriez-vous ce matin devant vos élèves ?«C’est une organisation terroriste qui a décidé d’exterminer tous ceux qui ne lui font pas allégeance, tous ceux qui ne pensent pas comme elle. Donc cette organisation terroriste il faut la détruire parce que sinon elle nous détruira. »

« Les voyages et les sorties scolaires sont annulées jusqu’au 22 novembre »

« C’est terrible parce qu’entre les attentats de janvier et ceux de vendredi ce sont les trois mots de notre devise républicaine qui ont été frappés. Liberté comme liberté d’expression, égalité quand on s’en prend à la communauté juive de l’hyper-cacher et fraternité quand on va dans les 10ème et le 11ème arrondissement à la terrasse des cafés. »

Il y aura une minute de silence observée à midi, pour quel message ?

Il y aura une minute de silence respectée dans tous les services publics, pas seulement en France, plusieurs pays étrangers ont manifesté leur désir de se joindre à nous.

Pour quoi faire ?

Pour rendre hommage aux victimes, se recueillir comme le nom le dit. Ce moment doit être adapté à l’âge des enfants. Des enfants de 4 ans, peut-être que c’est en dessinant en silence, je laisse le soin aux équipes de choisir.

Les enseignants ont des mauvais souvenirs de la minute de silence de l’après-Charlie. C’est la raison pour laquelle vous avez

Dans le courrier j’ai précisé que la minute de silence devait être précédée d’un temps d’échange. J’ai une pensée pour tous les enseignaient qui reprennent, les enfants vont avoir envie de parler.

Ces attentats sont malheureusement encore plus massifs, plus aveugles qu’en janvier. C’est surtout l’effroi et la peur qui vont s’exprimer chez les élèves.

Il faut les aider à verbaliser leurs émotions avant de procéder à la minute de silence.

Vous écrivez dans cette note : « il convient de faire en sorte de répondre favorablement aux besoins, aux interrogations qui pourraient avoir lieu dans les classes. C’est à ces conditions que la minute de silence pourra être faite. Dans les établissements où ces conditions ne sont pas réunies, inutile de l’imposer à tout prix ?

Je dis que la minute de silence doit être respectée partout mais que pour qu’elle soit pertinente elle doit être préparée.

Les enseignants peuvent choisir de le faire dans leur classe où en inter-classes ou dans un CDI, d’autres instances où ce temps peut se faire ce matin.

Je rappelle que des cellules médico-psychologiques sont déployées dans les établissements proches des lieux des attentats mais même ailleurs.

Je crains qu’il y ait des cas de post-traumatisme y compris ailleurs qu’en Île-de-France.

Est-ce qu’il faut dire aux enfants que nous sommes en guerre ?

Le Président de la République a eu raison de parler de guerre . C’est bien une guerre qui nous a été déclaré par Daesh. Les mots doivent être adaptés à l’âge et des explications doivent être donnés car l’idée est de les rassurer.

Il faut préciser que les évènements ont été circonscrits à un lieu, à un moment. qu’on est à l’abris à l’école.

Dire l’horreur sans faire peur C’est compliqué ?

C’est un défi terrible.

J’ai une pensé profonde pour les enseignants ce matin.

C’est un moment terrible. L’éducation nationale a payé un lourd tribut. Des enseignants, des universitaires ont été tués.

Ce matin, ils doivent être forts devant leurs élèves.

Merci à eux d’être au rendez-vous. Ce ne sera jamais parfait mais l’éducation nationale se mobilise une fois de plus.

Vous diriez quoi aux plus jeunes enfants ? Maîtresse, c’est qui les méchants ?

C’est une organisation terroriste qui a décidé d’exterminer tous ceux qui ne lui font pas allégeance, tous ceux qui ne pensent pas comme elle. Donc cette organisation terroriste il faut la détruire parce que sinon elle nous détruira.

Les écoles rouvrent.

Il faut que la vie reprenne ses droits. Le plan Vigipirate est renforcé à la sortie des écoles. Les voyages et les sorties scolaires sont annulées jusqu’au 22 novembre. Les sorties régulières sont maintenues dès lors qu’elles ne comportent pas un salon public.

Le salon de l’éducation est repoussé.

Pour les parents qui s’interrogent, les enfants qui étaient en voyage scolaire à l’étranger, reviendront à la date prévue.

Faut-il apprendre aux enfants à vivre avec le danger terroriste ?

Pas seulement les enfants, nous tous, indéniablement nous devons apprendre à vivre avec le danger terroriste mais cela ne veut pas dire vivre avec la peur.

C’est terrible parce qu’entre les attentats de janvier et ceux de vendredi ce sont les trois mots de notre devise républicaine qui ont été frappés. Liberté comme liberté d’expression, égalité quand on s’en prend à la communauté juive de l’hyper-casher et fraternité quand on va dans les 10ème et le 11ème arrondissement à la terrasse des cafés.

Nous devons apprendre à défendre cette devise républicaine et à reprendre la vie, c’est ce que nous faisons en ouvrant les écoles.

Également dans Le 7/9 :

à 7h50 par Léa Salamé reçoit Jean-Jacques Urvoas Député PS du Finistère et président de la commission des lois de l'Assemblée nationaleà 8h, l'invité du journal de Marc FauvelleFrédéric Dupuch , Directeur de l'Institut national de police scientifique (INPS)à 8h20 par Patrick Cohen interrogera Malek Boutih Député PS de l'Essonne

Attentat
Attentat © MaxPPP

► ► ► EN SAVOIR PLUS | Attentats à Paris : le point sur l'enquête

Retrouvez nos articles sur les attentats et leurs conséquences

►►► Attentats à Paris : le point sur l'enquête

►►► L'armée française a bombardé massivement le fief du groupe Etat islamique

►►► Paris se recueille et résiste

►►► La politique française défile à l'Élysée

►►► Inquiétude des professionnels du tourisme parisien

►►► Le Parlement réuni à Versailles

►►► Le G20 va-t-il accoucher d'autre chose que d'une simple déclaration d'intention

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.