Comment inverser la courbe du chômage avant la fin de son quinquennat ? Le président François Hollande annoncera aujourd'hui ses mesures spéciales pour l'emploi. Le secrétaire général de la CGT est l'invité de Patrick Cohen.

Sur le plan emploi de François Hollande : « On est inquiets ».

« Il y a besoin d’arrêter les entreprises sans contrepartie » : Philippe Martinez propose que les dividendes des grandes entreprises servent à aider les TPE/PME pour embaucher des apprentis. « C’est la CGT qui plaide pour la solidarité patronale ».

Sur Goodyear : « C’est volontairement, délibérément qu’on veut (…) augmenter la répression contre les syndicalistes. Il y a une remise en cause de certains locaux syndicaux, et chaque fois ce sont les représentants syndicaux qui sont pointés du doigt ».

La CGT est-elle dans son rôle en révélant les perquisitions chez Renault ? « C’est complètement faux. La CGT n’a rien suggéré. Elle a juste dit ce qu’il s’est passé » dans un entrefilet du tract polémique. Philippe Martinez nie que la CGT ait révélé des informations dangereuses pour la santé de l’entreprise : « Les syndicalistes ont alerté la direction sur le fait que si on veut développer les moteurs propres, il faut des sous et des salariés ». « La presse a tiré des conclusions » déclare-t-il en minimisant le rôle du communiqué publié par la CGT et envoyé aux rédactions.

Philippe Martinez : "On n'est pas en opposition permanente"

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.