C'est aujourd'hui que se tient la conférence sociale du gouvernement, boycottée par la CGT. Son secrétaire général qui dénonce la politique sociale de François Hollande est l'invité de Patrick Cohen.

Vous ne serez pas présent à la conférence sociale.

Je ne suis pas sûre que tout ce qui va se dire dans cette enceinte intéresse les salariés.

Le problème est que nous avions demandé des thèmes : les salaires, la question de l’emploi, le temps de travail. Ces sujets n’ont pas été retenus par les organisateurs. Le programme a changé plusieurs fois […] On parlait de transition écologique à transition énergétique. Or c’est un autre sujet.

Qu’est-ce qui vous défrise là-dedans ?

Il y a un climat social qui s’est dégradé […] On voit que le Gouvernement n’a pas eu un mot pour les salariés qui pourraient être licenciés.

Hollande dit ce matin « on peut limiter les licenciements »

Air France a annoncé hier soir 1000 licenciements. On n’attend même pas de discuter les salariés, on passe le dimanche soir sur une chaîne d’info et on annonce les licenciements pour l’année prochaine. On ne peut pas avoir le choix entre se couper le bras droit et se couper le bras gauche quand on négocie. Sur Smart : « Ça s’appelle du chantage ça ne s’appelle pas des négociations ».

Pour sauver les retraits complémentaires, qu’est-ce qui vous fait horreur sur cet accord ?

C’est travailler plus pour gagner plus. […] ceux qui n’acceptent pas ça, vont être de fait obligés de travailler plus. Si on appliquait en France la loi sur l’égalité salariale homme/femme, on règlerait déjà une grande partie du problème en France.

Retrouvez l'intégrale de la vidéo :

Retrouvez Interactiv :

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.