les faubourgs de damas bombardés par l'armée syrienne
les faubourgs de damas bombardés par l'armée syrienne © reuters

L'opposition parle de 1300 morts après une attaque présumée au gaz, le régime syrien de complot. L'Onu demande de clarifier la situation sans pour autant exiger une enquête. Est-ce le tournant dans la guerre en Syrie ?

Les hommes, les femmes et les enfants étaient si paisiblement couchés dans leurs lits qu'on aurait pu les croire endormis : voilà ce que raconte Abou Nidal, un Syrien membre d'une équipe de sauvetage à propos d'une attaque massive accompagnée de bombardements sur les quartiers est de Damas mercredi matin à l'aube.

Selon l'opposition, cette attaque aurait fait un demi-millier de morts. Certaines des bombes étaient équipées d'un agent chimique, toujours selon l'opposition, ce qui en ferait l'attaque chimique la plus grave depuis le début du conflit syrien il y a deux ans.

> Comprendre les faits et l'attitude du conseil de sécurité de l'Onu

Les invités du 7/9

Pour saisir la gravité de la situation en Syrie, Bruno Duvic reçoit :

  • Oubaida Al Moufti, médecin franco-syrien et porte-parole de l'Union des organisations syriennes de secours médicaux (UOSSM).
  • Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences-Po Paris et historien spécialiste de la Syrie
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
(ré)écouter Le 7/9 Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.