Manifestations pro-Gaza, réforme du droit d'asile, terrorisme, le ministre de l’Intérieur a abordé de nombreux sujets avec Marc Fauvelle.

Actualité chargée pour le ministre de l'Intérieur. Bernard Cazeneuve est notamment revenu sur l'autorisation de la manifestation pro-Palestine de ce mercredi à Paris : "La liberté de manifester est la règle, l'interdiction est l'exception". Le ministre parle "d'interdiction résiduelle".

Pourquoi la manifestation de ce mercredi est autorisée ? Car "elle est organisée par des forces qui la semaine dernière ont organisé une manifestation qui s'est bien passée". Cela dit, aucun débordement ne sera toléré, assure le ministre : "la République ne négocie pas avec les principes fondamentaux [...] on ne distingue pas entre les enfants qui meurent à Gaza, les adolescents juifs qu'on assassine, les chrétiens d'Orient que l'on exécute, les musulmans chiites que l'on massacre à Mossoul". Le ministre de l'Intérieur prévient les manifestants de ce mercredi : "s'il y a des provocateurs, les forces de l'ordre sont organisées pour les neutraliser".

►►►A LIRE AUSSI | Pourquoi la manifestation est autorisée ?

L'action de la police défendue

Bernard Cazeneuve a également défendu le bilan des forces de l'ordre : les policiers ont appliqué les consignes du ministère lors des manifestations de Barbès et Sarcelles : "faire en sorte q'uil n'y ait pas de lieux de culte attaqués et faire en sorte qu'il n'y ait pas d'affrontements entre des Français". Pour le ministre, l'objectif a été atteint : "les affrontements à Paris ont eu lieu entre manifestants et forces de l'ordre, il n'y a pas eu d'affrontements à proximité des synagogues. A Sarcelles, les synagogues ont été protégées".

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.