Compétitivité des entreprises, réforme de l'assurance chômage et du marché du travail : le président du Medef répond aux questions de Patrick Cohen et des auditeurs.

Le président du Medef, interrogé sur ce point par Patrick Cohen, affirme ne pas souhaiter la fin du modèle social français, mais appelle à une réforme en profondeur : "Il faut comprendre que le monde bouge ! Il faut cesser de faire du social hors-sol ! Pour créer de l’emploi, il faut des entreprises, des cadres, des salariés heureux : c’est ce modèle que nous souhaitons pour l’avenir. Et il y a urgence "

Renforcer un certain nombre de contrôle sur les chômeurs ne me semble pas anormal

Réduire l’Etat providence ? Oui, selon Pierre Gattaz : "Je crois justement que l’obsession doit être de créer de l’emploi. Et c’est l’entreprise qui crée de l’emploi.il faut rétablir la compétitivité d’entreprise. " Avant d’ajouter : "L’assurance chômage nous coûte 4 milliard par an, c’est beaucoup trop ! Et renforcer un certain nombre de contrôle sur les chômeurs ne me semble pas anormal, et cela ne doit pas être entendu comme une sanction mais comme une optimisation du processus. "

La plupart de mes concurrents sont partis à cause de l’ISF

L’ISF ne trouve pas grâce à ses yeux : "L’ISF induit depuis trente ans des fuites de familles industrielles patrimoniales qui ont vendu leurs entreprises…La plupart de mes concurrents sont partis à cause de l’ISF… "

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.