marisol touraine dément tout camouflet de bruxelles sur la pilule diane 35
marisol touraine dément tout camouflet de bruxelles sur la pilule diane 35 © reuters
**Le gouvernement a décidé de recourir à une hausse des cotisations de préférence à un relèvement de la CSG pour financer la réforme des retraites. Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé est l'invitée du 7/9.** François Hollande a choisi deréformer les retraites a minima en utilisant les leviers les moins douloureux pour tenter de composer entre des exigences difficilement conciliables, quitte à présenter un texte à la durée de vie limitée. Le président français doit non seulement répondre aux demandes de ses partenaires européens et des marchés financiers mais aussi maintenir la cohésion de sa majorité, prendre en compte la montée d'un "ras-le-bol fiscal" reconnue au sein même de son gouvernement et désamorcer un risque de conflit social. Au lendemain de l'annonce de la réforme, la quasi totalité des syndicats et le patronat affichent leur mécontentement. Les mesures dévoilées devraient au moins limiter la mobilisation prévue le 10 septembre à l'appel des syndicats les plus contestataires. Marisol Touraine défend la décision du président : > La brutalité n'a jamais permis de bonnes réformes. ### L'entretien de Patrick Cohen
### Interactiv'
07h00
07h00
Les invités
  • Marisol TourainePrésidente de l'organisation Unitaid, ex-ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.