.Serait-ce un crève-cœur que de voir disparaître le Sacré-Cœur ?

Oui, la basilique qui domine Paris et qui est le deuxième édifice religieux le plus visité après Notre-Dame fait l’objet d’un projet de démolition.

Enfin c’est l’idée d’un habitant du 18ème arrondissement de Paris, il a laissé une contribution au budget participatif organisé par la mairie. Motif, je cite : « Le Sacré-Cœur est une verrue versaillaise qui insulte la Mémoire de la Commune de Paris. Le projet consiste en la démolition totale de la basilique lors d’une grande fête populaire ».

Alors il y aurait beaucoup à dire sur l’esthétique et le symbole. Je vous renvoie notamment au papier de Libération qui souligne que les milliers de Communards massacrés en 1871 sur la Butte Montmartre ne sont honorés nulle part à Paris.

Mais la mairie a aussitôt coupé court. « Raser le Sacré Cœur, enfin vous n’y pensez pas, c’est un monument historique. Et puis ce n’est pas à nous, il appartient à l’archevêché ».

Pourtant il y a 3 ans, le leader des communistes parisiens, Ian Brossat adjoint d’Anne Hidalgo, répondait ceci quand on lui demandait ce qu’il aimerait changer à Paris…

Extrait.

Le communiste Ian Brossat qui y allait de bon cœur sur le Sacré Cœur en 2013 au JDD.

Une chanson ?

Extrait de Sacré cœur de Mano Solo.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.