« Non je n’abdiquerai pas », dit le roi de Suède à Stéphane Bern qui lui donne du « Votre majesté ». Interview en dernière page du Figaro ce matin, avant la visite en France du couple royal.

Il y a pourtant près de 6 Suédois sur 10 qui demandent à Carl Gustaf de se retirer et de se consacrer à son passe-temps favori : la chasse à l’élan. Impopularité record, cela fait un premier point commun avec François Hollande… Depuis la parution il y a 4 ans d’un livre à scandales sur la vie de débauche du roi de Suède… ses soirées bunga-bunga à rendre jaloux Silvio Berlusconi… sa liaison avec la pop star Camilla Henemark du groupe Army of Lovers.

Révélations qui ont laissé le pays sous le choc : c’est un peu, écrivait Paris Match dans une comparaison audacieuse… c’est un peu comme si la France apprenait que Jean-Pierre Raffarin avait entretenu une liaison passionnée avec Lady Gaga.

Un crime de baise-majesté que Carl-Gustaf n’avait d’ailleurs pas contesté : « J’en ai parlé avec la Reine, nous tournons la page, nous allons de l’avant ».

Apparemment, la reine Sylvia a pardonné… là ça fait un point de différence avec notre roi à nous… Et il paraît qu’aujourd’hui Carl Gustaf mène une vie aussi paisible qu’un décor du catalogue Ikéa.

Petite fantaisie quand même ce soir à l’Elysée, pour le dîner d’Etat, nous apprend Le Parisien , on jouera Fernando du groupe Abba…

Extrait de « Fernando » par Abba.

Non non, pas comme ça. C’est l’orchestre de la garde républicaine qui jouera Fernando…

Extrait de « Fernando » par André Rieu.

Ça va être une très bonne soirée…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.