Prenez trois monstres sacrés, Louis Jouvet, Michel Simon, Victor Francen.

Enfermez-les dans une maison de retraite pour comédiens déchus.

Imaginez Jouvet en Dom Juan vieillissant, perdu dans des retrouvailles grinçantes avec les actrices qu’il a eu comme maitresses et les acteurs qu’il a cocufié.

Et vous avez La fin du Jour , film de Julien Duvivier de 1938, que Pathé vient de restaurer et de rendre enfin visible.

Où tout n’est que vanité, séduction, faux-semblants, mensonges et cabotinages de ces comédiens qui se mentent à eux-mêmes…

Extrait « La fin du jour »

Louis Jouvet, Michel Simon dans La Fin du Jour. A voir, vraiment.

Pathé réédite deux autres grands films de Duvivier et de son scénariste Charles Spaak : La belle équipe – Jean Gabin, quand on se promène au bord de l’eau.

Et le même Gabin 20 ans plus tard dans le très très noir Voici le temps des Assassins , dont je pourrais vous parler pendant longtemps !

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.