Une candidature en forme de citadelle assiégée, à la Une de toute la presse ce matin.

Avec les mêmes formules : « Jusqu’au bout », Sud-Ouest, La Montagne, La Dépêche. « Coûte que coûte » Ouest France, Le Populaire, L’Indépendant. « Envers et contre tout », La Charente Libre, Le Télégramme. Vous avez aussi la version Libération : « Le Forcené de la Sarthe ».

Et puis les députés qui le lâchent ou qui lui disent stop. Jean-Luc Warsmann, l’ex-président de la commission des lois à la Une de L’Ardennais. Arnaud Robinet et Catherine Vautrin, dans L’Union de Reims.

Avec des éditoriaux dans l’ensemble sévères, qui retournent l’accusation d’assassinat pour traiter François Fillon de suicidaire.

Y a-t-il un précédent ? Une telle charge contre les juges de la part d’un ancien premier ministre, candidat aux plus hautes fonctions ?

Oui. Mais pas en France.

Silvio Berlusconi le 25 juin 2008… contre les magistrats, disait-il, métastases de la démocratie.

Extrait.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.