Le Sénat, après 4 heures et demie de suspense, a donc reconduit à sa présidence celui qui avait déjà occupé la fonction de 2008 à 2011 : Gérard Larcher qui veut redonner de la voix à une institution décriée, et faire en sorte a-t-il dit, que la question de son utilité ne se pose plus.

Il y a du travail.

Un rappel en musique et en archives…

Extraits.

Non, ce n’est pas Thomas Legrand qui chante, c’est un musicien burkinabé, Samsklejah.

Juste avant c’était Charles de Gaulle, l’un de ses derniers discours pour le référendum perdu de 69 – « le Sénat réduit à des interventions obscures et accessoires ». Il y avait aussi une chanson d’avant-guerre de Léon Xanrof, chantée par Robert Rocca. Et encore le groupe La crevette d’acier.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.