C’est un documentaire qui risque de faire du bruit. Vous êtes à l’hôpital, au bloc opératoire. Que se passe-t-il autour de vous, alors que vous êtes anesthésié ?

Réponse dans Libération ce matin. Hôpital Saint-Louis à Paris. Le chirurgien vient d’opérer, il sort du bloc. «Vous lui mettez de l’oxygène, allez ! Faites votre boulot, enfin, dit-il à l’infirmière anesthésiste.

Je suis encore le chirurgien, votre boulot, c’est d’être près du malade.

Réponse de l’infirmière :

Je fais mon boulot, ne me parlez pas comme à un chien, je vous le demande.» Puis elle s’en va, en sanglots : «me fait chier, il me parle comme à une chienne (…) je sais bien qu’il est médecin (…) je ne supporte pas que l’on me parle comme cela.

Une anesthésiste de Saint-Louis, presque en larmes :

Mon travail, c’est ça ? Ce torchon que l’on me donne pour planning. Quinze ans d’études pour ça, c’est zéro, on me balance d’une salle à une autre, tout le monde a l’air content de ce que je fais. Mais hier, c’était affreux, juste affreux, gravissime.

A l'hôpital, maintenant tout doit aller vite

Eric Favereau souligne dans Libé que les nouvelles règles de management et de comptabilité font dérailler l’hôpital. Tout doit aller vite, un bloc se nettoie en 7 minutes entre deux opérations. Il y a de la souffrance et une forme de désespoir que l’AP-HP reconnaît d’ailleurs et contre lesquelles elle dit travailler.

Un mot encore, un mot tout de même : on est très bien soigné en France et on peut vraiment remercier l’hôpital pour la qualité de ses équipes. Mais derrière la souffrance des malades, il y a aussi celle des soignants, qu’on imagine mais dont on parle peu.

Burning out sera diffusé demain sur Arte, dès aujourd’hui sur le site internet de _Libération_.

Légende du visuel principal:
Que se passe-t-il au bloc pendant une opération chirurgicale ? © Getty / Morsa Images
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.