Qui a parlé de ras-le-bol fiscal ?

Voici l’histoire des habitants de Plouagat dans les Côtes -d’Armor, 2600 habitants qui comme un seul homme ou presque, viennent de voter une hausse considérable de leur pression fiscale, dans le but de sauver leur église, menacée d’effondrement. Le bâtiment, dont les murs les plus anciens datent du XVème siècle mais qui n’est pas classé, se lézarde. La mairie l’a fait fermer l’an dernier avant d’organiser hier ce référendum.

Les travaux sont pourtant estimés à plus d’1 million d’euros. Il y aura des impôts en plus, a prévenu le maire, ou des équipements en moins. Ce qui n’a donc pas rebuté 825 Plouagatins, un plébiscite à plus de 82% des voix. Ce qui prouve que les impôts, quand on sait à quoi ça sert…

A part cela, dénichée par Rue 89 , ce chant militaire composé en 1810 et qui servait de cri de ralliement aux Bonapartistes…

Extrait.

« Partant pour la Syrie », composée par Hortense de Beauharnais, la belle-fille de Napoléon, qui fut, comme chacun sait, reine de Hollande.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.