Lu dans Le Figaro ce matin : les émissions de téléréalité font baisser les notes des adolescents. C’est une étude du ministère de l’Education auprès de 27.000 élèves de 3ème, qui absout l’usage des mobiles et des jeux vidéo. Presque pas d’incidence sur le travail scolaire.

En revanche, les ados qui se shootent à la téléréalité et aux séries romantiques seraient moins performants en classe, avec une note moyenne de 8,5 sur 20.

Et Les filles qui regardent ces programmes à 83% sont plus touchées que les garçons qui sont 65% à en consommer.

Filles, garçons, hommes et femmes… C’est vraiment le sujet du moment.

Une étude, une autre, vient de montrer que 2% des rues françaises portent le nom d’une femme. Bon, ce n’est pas un scoop. Chacun voit bien sur les plaques de rue qu’il y a plus de généraux que de filles du calvaire. Mais tout de même, 2% ! Alors, en tête des rescapées : Jeanne d’Arc, Hélène Boucher et George Sand…

Extrait « La Rue Marie-Laurence » de Joe Dassin.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.