Les deux candidats se sont succédé au Salon Euromaritime à la Porte de Versailles à Paris, ce qui nous vaut un compte-rendu à coup de métaphores maritimes dans Ouest France.

En direct de Lampaul-Guimiliau.

Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon sont dans un bateau… vous imaginez la suite.

Enfin la suite politique, c’est Thomas Legrand qui va tenter de la décrire dans un instant Mais les bateaux, c’était le sujet des 2 candidats qui se sont succédé hier à quelques minutes d’intervalle au salon Euromaritime, à la porte de Versailles à Paris. Ce qui nous vaut un compte-rendu ce matin dans Ouest France, avec un festival de métaphores marines.

« Hamon et Mélenchon bord à bord », c’est le titre du papier.

La course entre les deux a pris des allures de régates. Jean-Luc Mélenchon a pointé le premier son étrave. Mais sans vouloir nommer son adversaire de babord. (Là, on voudrait faire remarquer à Ouest-France que si on a Mélenchon en face, Hamon se situe plutôt à tribord, mais je referme la parenthèse) Juste pour signaler que Benoit Hamon s’est vanté lui de n’avoir pas été mauvais en dériveur 420.

Pas d’abordage, ils sont du même bord.

Extrait de « Fleur de Lampaul » de Michel Tonnerre.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.