On a lu, on a aimé, on vous en parle.

C’est le dernier numéro de Schnock, la revue qui vous fait aimer la culture populaire des années 60 et 70.

Comment ne pas y trouver son bonheur… entre les saillies de Jean-Pierre Mocky, les souvenirs de Roger Moore sur la série « Amicalement vôtre », ceux de Vline Buggy, la femme aux 30 disques d’or, parolière de Claude François et des débuts de Michel Sardou.

Et ce dossier sur Jean-Paul Belmondo, avec l’ami de toujours Charles Gérard. L’histoire de Michel Audiard, qui rêvait d’adapter pour Belmondo et Godard, le « Voyage au bout de la nuit » de Céline ; ou encore le compositeur Philippe Sarde… qui raconte à Stéphane Lerouge comment il a pu concevoir ce qui fut un temps la bande originale la plus chère du cinéma français, pour Flic ou Voyou, avec la trompette de Chet Baker…

Extrait du générique Flic ou voyou de Philippe Sarde.

__

« Flic ou Voyou », et un Belmondo torse-nu en couverture de Schnock, la revue des vieux de 27 à 87 ans.__

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.