C’était là, l’endroit de France où la loi Macron devait avoir le plus d’impact : boulevard Haussmann à Paris. Avec ses Grands Magasins, qui resteront fermés la plupart des dimanches.

Les Echos et Le Figaro nous l’apprennent ce matin : aux Galeries Lafayette, aucun syndicat n’a voulu signer le projet d’accord négocié qui prévoyait pourtant un plafond de 7 dimanches par an et par salarié volontaire, payés double avec un jour de récupération en plus, et une participation aux frais de garde des enfants.

Ça résiste. Et cela fait 30 ans que cela résiste.

Antenne 2 midi en décembre 86, avec celui qui était notre invité d’hier, Noël Mamère.

Extrait journal Antenne 2.

En face, des partisans de l’ouverture le dimanche qui se sont tous cassés les dents… directions de magasins, élus, ministres, président, publicitaires.

Oui… parce qu’on a retrouvé l’origine de cette histoire entendue, répétée à satiété pendant tout le précédent quinquennat.

Extrait Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy en 2007.

Inspiré en réalité par une campagne que Jacques Séguéla, le publicitaire, avait lancé 15 ans plus tôt, exemple… le même exemple à l’appui…

Extrait Jacques Séguéla.

Jacques Séguéla en mai 91.

Les Champs-Elysées depuis, sont largement ouverts le dimanche. Pas le boulevard Haussmann.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.