Le titre du jour dans Libération ce matin : « Paris décrète la fin des flammes au foyer ». La mesure est connue : interdiction des feux de cheminée dans la capitale à compter du 1er janvier. On ne pourra plus dire comme Giscard il y a 40 ans…

Extrait allocution du Président de la République du 26/11/1974. __

Quoique…

Le Figaro qui parle de « la guerre du feu », comme Libération… aboutit au même constat : la mesure, destinée à lutter contre la pollution aux particules fines… la mesure ne passe pas.

« Encore un petit plaisir qu’on nous enlève », « On aseptise un peu plus nos vies tout en laissant rouler sous nos fenêtres les bagnoles les plus polluantes ». Voilà ce que disent les résistants « cheminophiles » qui continueront de faire des flambées, sans d’ailleurs risquer grand-chose. « La police, explique Libé , ne pourra pas intervenir chez les gens, sauf en cas de plainte du voisinage ».

Sinon, il y a des alternatives, indique Le Figaro : des brûleurs au bioéthanol, qu’on peut placer dans le foyer de sa cheminée. A compléter avec un parfum de maison au feu de bois. Ça c’est pour l’odeur. Et pour le bruit… vous avez le CD spécial cheminées artificielles, qui reconstitue le bruit du feu avec ronronnement et crépitement.

La vie moderne, quoi…

Extrait de « Chem, cheminée » sur la dernière compilation We love Disney. Par Jeanne Cherhal.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.