Il y a donc bien eu de l’argent, beaucoup d’argent derrière la main de Thierry Henry, cette main volontaire qui a guidé le ballon jusqu’à William Gallas et à la cage de but irlandaise en novembre 2009. De l’argent, non pas pour payer le silence de l’arbitre comme certains l’ont cru à l’époque, mais pour calmer l’Irlande, volée d’une qualification en Coupe du Monde. Cinq millions versés par la FIFA pour éteindre une affaire d’Etat en Irlande, et une histoire qui avait divisé les Français.

Extrait journal France Inter.

Discussions de café. Et débat national à l’époque sur la morale et le football.

Quelques réactions pour s’en souvenir : celles de François Fillon, Premier ministre, d’Alain Finkielkraut, et de notre éditorialiste préféré, Thomas Legrand…

__

Extraits réactions. Extrait « Thierry Henry » par la chanson du dimanche.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.