Ce matin, je vous raconte l’histoire d’un conseiller ministériel qui balançait à la presse.

Il s’agit d’un des grands scandales des années Pompidou : l’affaire Aranda. Gabriel Aranda, membre influent du cabinet d’Albin Chalandon, alors ministre de l’équipement et du logement, qui dénonce au Canard Enchaîné puis à la justice des affaires de pots de vin ou de trafic d’influence qui impliqueraient 8 élus de la majorité, dont Jacques Chirac.

France Inter le 21 septembre 72…

Extrait.

Oui, c’était jour de conférence de presse présidentielle.

400 journalistes à l’Elysée. Et Georges Pompidou qui passe une vingtaine de minutes à fustiger Aranda et à sermonner la presse.

Extrait Georges Pompidou.

Aranda sera dans cette histoire le seul poursuivi… pour vol de documents.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.