Il a mis le temps avant d'envoyer son discours de réception du Prix Nobel, mais ça valait la peine d'attendre. Dans son texte, le chanteur Bob Dylan rend hommage à Buddy Holly.

Bob Dylan
Bob Dylan © Getty / CBS Photo Archive

Il a mis le temps, Bob Dylan, pour envoyer à Stockholm son discours d’acceptation du prix Nobel.

Six mois moins quelques jours, avant la date limite pour toucher l’argent du prix.

Mais le résultat s’écoute avec délice. C’est un monologue de 26 minutes sur fond de piano, où Dylan évoque les auteurs qui l’ont inspiré : Cervantes, Melville, Shakespeare.

Et en musique un grand ancien mort à 22 ans, quand lui en avait 18 : Buddy Holly évidemment, son premier coup de foudre musical.

Que Dylan est allé voir une fois, une seule fois sur scène.

Aller plus loin : l'intégralité du discours de Bob Dylan

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.