l'ukraine mobilise ses réservistes
l'ukraine mobilise ses réservistes © reuters

Allez, vous reprendrez bien un peu de conversations piratées…

Extrait.

Voilà une nouvelle écoute clandestine, qui elle ne fait pas les gros titres de la presse française.

Mais là, il s’agit de l’Ukraine. Et d’un coup de fil du ministre des affaires étrangères d’Estonie, à Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne.

Nous sommes le 26 février. Le pouvoir a changé de main à Kiev. Et le ministre qui en revient, suggère –écoutez bien- que le massacre de Maïdan a pu être une provocation fomentée par l’opposition à Ianoukovitch…

Extrait.

Voilà ce qui a été mis en ligne hier et aussitôt relayé par les medias russes.

L’Estonie a confirmé l’authenticité de l’enregistrement, tout en y apportant quelques bémols. Le ministre se fondait sur le témoignage d’une médecin ukrainienne Olga Bogomolets qui a examiné les victimes du massacre… et qui a dit depuis qu’elle n’avait pas de certitude.

Quant au ministre estonien, il va enquêter pour savoir… comment son téléphone portable a pu être piraté.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.