La décision n'a pas été facile à prendre ce week-end. Mais aller à Aubusson est la façon de la matinale de se retirer de la campagne de François Fillon...

Avez-vous une idée de qui a orchestré tout cela ?

On se posait la question nous aussi hier soir en appréhendant cette matinale à Aubusson… et en traçant la route.

4 heures de route tout de même depuis Paris. Pas de trajet rapide ou pratique par le train.

Qui a donc orchestré tout cela, comme dirait Delahousse ?

Eh bien c’est France Inter, radio de service public qui va questionner le maintien des services publics dans ces territoires ruraux ou enclavés.

Oh je ne vous cache pas, chers auditeurs creusois, que la décision ce week-end n’a pas été simple. Compte-tenu de la crise à droite, devait-on maintenir cette escapade sur des chemins de traverse ?

Fallait-il passer de la bataille du Trocadéro au paisible plateau de Millevaches ?

Des hypothèses hasardeuses au département de la Creuse ?

De Fillon à Aubusson ?

De Pénélope à la tapisserie – là, vous avez remarqué il y a un lien…

La réponse, vous l’avez devant vous, on s’est dit que la vie, la campagne ne s’arrêtaient pas à ce feuilleton shakespearien. Et que c’était notre façon à nous, à notre tour –et pour reprendre une expression très à la mode ces derniers jours : de nous retirer de la campagne de François Fillon.

Extrait : La Creuse, par Pierre Billon.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.