Elle s’appelle, elle s’appelait Madeleine, elle aurait eu 100 ans cette année. Et elle avait rangé toute sa vie dans une cave : carnet, photos, souvenirs, bijoux, lettres, vieux journaux… que Madeleine avait classé, emballé, étiqueté dans des enveloppes, des cartons ou des valises.

Pour qui ? Pour quoi ? La vieille dame n’a pas eu de descendant.

A sa mort en 2011, le trésor est resté à l’abandon, il aurait pu finir à la décharge.

Mais la journaliste

C’est en image et texte sur Twitter et Storify avec le mot-clé Madeleine project. Et c’est aussi émouvant que captivant.

Impossible de ne pas être happé par cette femme qui fut enseignante –on la voit sur plusieurs photos de classe, école Jean Macé à Aubervilliers- qui collectionnait la revue Historia, les guides touristiques sur la Hollande, les crayons à papier et les carnets Moleskin, avec des paroles de chansons ou des recettes de cuisine, Madeleine qui semble avoir perdu son frère à la guerre en 1941 et un grand amour, Loulou, dont elle a numéroté toutes les lettres consignées dans une valise. Qui écrivait quantités de cartes postales à sa maman, débutant par « Ma petite mère ».

Et beaucoup d’autres choses que je vous laisse découvrir. Sur cette Madeleine née il y a un siècle le 7 mars 1915 et qui retrouve une deuxième vie sur les réseaux sociaux.

Extrait de « la vieille » de Serge Reggiani.

Et l’histoire de Madeleine par Clara Beaudoux à lire avec le mot-clé Madeleine project.

►►► I Sur Twitter Clara raconte sa Madeleine

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.