Dimanche, pour la 115ème fois, les Roubaisiens se presseront non loin d’ici au Vélodrome, pour acclamer les rescapés de la reine des classiques cyclistes

Après un parcours de 257 km, dont 55 kilomètres de pavés, avec la trouée d’Aremberg, Mons-en-Pévèle et le Carrefour de l’Arbre.

Paris Roubaix, une course de légende qui est aussi celle de toutes les injustices.

Ainsi 87 ans après, la fédération française de cyclisme va se voir à nouveau saisie de l’affaire Jean Maréchal, jeune coureur de 20 ans qui gagne l’épreuve le 30 avril 1930. Mais qui fut déclassé à la 2ème place, après avoir été accusé par son compagnon d’échappée le belge Vervaecke de l’avoir poussé dans le fossé à quelques kilomètres de l’arrivée.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.