Finalement, la finance, c’est un peu comme le cholestérol…

Il y aurait la mauvaise, celle qui engraisse le rentier, et que le candidat Hollande avait brocardée dans son discours du Bourget : « Mon adversaire, c’est le monde de la finance »

Mais côté pile, il y a aussi la bonne finance, celle qui met de l’huile dans les rouages de l’économie.

Celle à qui le grand argentier de Bercy Michel Sapin a même rendu hommage façon clin d’œil, ce week-end devant un parterre de patrons, aux anges.

« Mon amie, c’est la finance »

Et puisqu’on est dans la polyphonie… Que se passait-il ce week-end à Davos, la très chic station suisse connue pour son forum mondial qui réunit chaque année le gratin de la finance ?

Une réunion de grands patrons ? Un colloque sur l’optimisation fiscale... ? Non, vous n’y êtes pas du tout… 100.000 personnes étaient venues assister au festival mondial du Yodel, ce chant traditionnel des montagnes qui consiste à enchaîner les vocalises. Une sorte de grand écart des cordes vocales.

Extrait.

Déconseillé avant le café du petit matin…

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.