Ce matin, la réponse à une question que Pascale Clark posait ici-même, il y a exactement deux ans.

On écoute.

Extrait.

Un indice : il était question de moralisation de la vie publique. Et le rire était celui de Martin Hirsch. On résume : en pleine affaire Woerth/Bettencourt, Nicolas Sarkozy annonce une commission sur les conflits d’intérêts, la commission Sauvé…laquelle préconise une loi de déontologie, une nouvelle autorité de contrôle, des incompatibilités élargies et des sanctions renforcées pour les ministres. Bref, une sorte de choc de moralisation avant l’heure.

Aussitôt, l’UMP se récrie. Ainsi le député Jacques Myard…

Extrait.

Tandis que Jean-François Copé ironise sur les hauts-fonctionnaires qui ont fait ces propositions…

Extrait.

D’où le rire de Martin Hirsch, invité de France Inter ce matin-là…

Extrait.

Voilà, vous avez votre réponse… Le rapport a débouché sur un projet de loi qui a été discrètement enterré. Mais peut-être, sait-on jamais, qu’un autre scandale…

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.