La bande-son de ce vendredi nous a été inspirée par une interview d’Aymeric Caron à L’Obs et ce titre-choc : « Un ver de terre doit avoir des droits ».

Et quand Caron dit : un ver de terre, il pense à tous les vers de terre. Car il se revendique anti-spéciste, c’est le titre de son nouveau livre. Ça veut dire qu’il refuse l’idée qu’il existe une hiérarchie entre les espèces vivantes.

Aymeric Caron prétend que l’antispécisme sera le mouvement révolutionnaire le plus important des décennies à venir.

« Je ne dis pas que toutes les espèces sont identiques, précise Caron, que le ver de terre a le même rapport à l’humain et qu’il doit bénéficier des mêmes droits. Mais le ver de terre doit tout de même en posséder quelques-uns, par exemple le droit de ne pas souffrir ».

Et c’est donc en méditant sur les droits du ver de terre -liberté d’expression, le droit de circuler librement, le doit de choisir son orientation sexuelle par exemple- que nous sommes allés chiner ce matin dans la discothèque de Radio France.

Extraits.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.