Avant-hier, au nord de Saint-Martin, passage de l’ouragan Irma...

Extrait

Ce document amateur a été mis en ligne par le site Brut. Il permet d’imaginer ce que veulent dire ces mots et ces chiffres qui circulent depuis plusieurs jours, les « vents de plus de 200km/h », l’ouragan de « catégorie 5 », l’« alerte violette ».

Ils sont utiles, ces mots, utiles mais dérisoires. Ils échouent à décrire l’événement qu’on connaît sous le nom d’Irma. C’est d’ailleurs le propre d’un événement : inédit, il déjoue les mots et les catégories qui jusque-là faisaient le boulot et suffisaient à décrire la réalité. Il appelle d’autres mots qui arriveront quand la force de la nouveauté s’affaiblira pour devenir appréhendable.

Ce son dit tout cela : à la fois notre impuissance à nommer et le rappel brutal, sidérant, que nous ne sommes ni maîtres ni possesseurs de la nature.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.