Sa voix claire et précise s’est éteinte au moment précis où Jean-Marie Le Pen ose affirmer que Pétain n’était pas un traitre. Et avec lui disparait l’un des derniers acteurs et témoins de la France Libre. Jean-Louis Crémieux-Brilhac était né en 1917, la même année que Stéphane Hessel.

Il y a 5 ans, pour le 70ème anniversaire de l’appel du 18 juin 40, France Inter les avait réunis là où ils s’étaient connus, à Londres.

C’était lors d’un 7/9 spécial avec Nicolas Demorand…

Extrait.

Jean-Louis Crémieux-Brilhac, devenu historien après sa carrière de haut-fonctionnaire, directeur de la Documentation française.

Et qui nous laisse notamment « La France Libre », 2 volumes réédités l’an dernier en poche chez Folio. Formidable histoire dont cet homme exceptionnel fut l’un des héros.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.