Drame familial hier soir sur TF1, Marine Le Pen exprimant son chagrin en tant que fille.

Séquence fascinante qui nous faisait soudainement basculer du JT de 20H aux Feux de l’Amour, le feuilleton diffusé sur la même chaîne quelques heures plus tôt…

Extraits « Les feux de l’amour »

La ressemblance est parfaite, n’est-ce pas ?

Evidemment, tout le monde ne peut pas avoir le talent de dialoguiste de Nina Companeez, qui vient de disparaître à 77 ans.

Avant de révéler Fanny Ardant dans les « Dames de la Côte », réaliser « L’Allée du Roi », et d’autres fresques intelligentes et populaires pour la télévision, elle avait composé une douzaine de films avec Michel Deville.

Et on n’oubliera pas ses délicieux marivaudages écrits pour Brigitte Bardot et Jean-Pierre Cassel dans L’Ours et la Poupée… ou encore pour Catherine Deneuve et Michel Piccoli dans le premier succès du tandem Deville/Companeez, Benjamin ou les mémoires d’un puceau.

Extrait « Benjamin ou les mémoires d’un puceau »

Deneuve/ Piccoli dans Benjamin. Avec les phrases de Nina Companeez.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.