Extrait de « Futebol »

La voix que vous entendez et qui vient de s’éteindre à 71 ans, était la plus célèbre de Recife au Brésil.

Nana Vasconcelos était surtout l’un des plus brillants et des plus étonnants percussionnistes qui soit. Notamment auprès des grands du jazz, Miles Davis, Gato Barbieri, Pat Metheny…

Il était aussi le maître du bérimbau… cette sorte d’arc musical qui se joue avec une baguette…

Extrait de « Africadeus »

Sur scène, Vasconcelos frappait toutes sortes de peaux, celles de ses tambours… mais aussi la sienne, celle de son corps.

En fait, cet autodidacte était capable de créer de la musique et du rythme avec n’importe quoi.

Comme sur ce morceau, où on le voit et l’entend frapper l’océan avec ses bras…

Extrait de « Batuque nas aguas »

Nana Vasconcelos, le grand homme de Recife, qui avait ouvert le Carnaval en février dernier. À l’annonce de sa mort, l’état du Pernambouc a décrété trois jours de deuil.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.