Les pigeons ont fait des petits.

C'était à prévoir, c'est à lire ce matin sur le site web du Figaro .

Après les pigeons entrepreneurs qui menaçaient de s'envoler pour Londres et qui ont fait plier le gouvernement, voici les pigeons médecins qui refusent de voir leurs dépassements d'honoraires en secteur 2, limités.

Le mouvement "les médecins ne sont pas des pigeons" lancé le week-end dernier sur Facebook compte déjà 15 000 membres.

Il a été lancé par un chirurgien esthétique de Nice, en colère également contre le récent passage à 19,6 de la TVA sur les prothèses mammaires ou les implants capillaires.

Les médecins libéraux pourtant ne sont pas à plaindre. Etude publiée jeudi dernier. Leurs revenus nets ont grimpé en moyenne de 7% l'an dernier.

Attention donc à ne pas confondre les pigeons avec les rapaces.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.