Ça lui fait mal au cœur à Manuel Valls d’utiliser l’article 49-3 de la Constitution pour contraindre le Parlement sur la loi travail.

C’est le registre habituel de tous les Premiers ministres.

Le sale boulot, la décision qu’on n’aime pas prendre.

« Je n’aime pas user du 49-3 » disait déjà Pierre Mauroy en 84 pour annoncer à la télévision qu’il allait justement l’utiliser pour faire passer sa loi sur la presse…

ExtraitPierre Mauroy face à Pierre-Luc Séguillon le 3 juillet 1984.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.