La Suisse n’est plus ce qu’elle était.

Non seulement les Suisses se rebellent contre les patrons qui abusent, d’où le plébiscite d’il y a huit jours contre les parachutes dorés.

Mais voilà que ces patrons, du moins LE patron par qui le scandale est arrivé, aurait décidé de quitter la Suisse. Information donnée ce matin par les médias helvètes.

Daniel Vasella, l’ancien président du géant pharmaceutique Novartis, qui devait toucher une prime de départ de 72 millions de francs suisses (60 millions d’euros) trouve que son pays est devenu inconfortable pour lui. Il serait en partance pour les Etats-Unis. Pendant près de 20 ans, Vasella a été le patron le mieux payé de Suisse, jusqu’à 15 millions d’euros annuels.

Il avait expliqué il y a quelques années au micro de la RTS, son malaise et ses bonnes œuvres…

Extrait interview Daniel Vasella.

On partage un peu et on garde beaucoup.

L’ancien président de Novartis à la télévision suisse en 2004.

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.