Tout n’est pas perdu !

Si vous avez raté le tiercé, ou trouvé du cheval dans vos spaghettis bolognaise…

Extrait pub « Findus »

Il est temps de miser sur le bon cheval.

Car pour la succession de Benoît XVI, les bookmakers sont déjà sur le coup. Sur le site Paddy Power, c’est un Africain qui est donné favori : le Ghanéen Peter Turkson, avec une cote de 3 contre 1. Devant le Canadien Ouellet et le Nigérian Arinze.

Bon dernier, c‘est la grosse cote, le chanteur Bono, joué à 1000 contre 1.

Mais, au Vatican, on n’est jamais à l’abri d’une surprise. L’étonnement figure dans tous les titres et les éditos. Comme celui de Ouest-France , pour qui Benoît XVI vient de révolutionner le pouvoir constitué le plus ancien du monde.

Extrait de « Etonnez-moi Benoît » de François Hardy.

(sur des paroles de Patrick Modiano)

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.