Et un léger "pétage de plomb" du candidat malheureux Henri Guaino.... il ne suffit plus d'avoir un nom

En pleine soirée électorale, Henri Guaino a annoncé son intention d'arrêter la politique
En pleine soirée électorale, Henri Guaino a annoncé son intention d'arrêter la politique © AFP / Yann Korbi / Citizenside

Grosse ambiance hier soir au palais de l’Elysée…

Extrait.

N’exagérons rien, que dire du moral d’Henri Guaino arrivé septième à Paris dans l’ancienne circonscription de François Fillon.

Et qui a décidé

1) d’arrêter la politique.

2) d’insulter les électeurs qui n’ont pas voté pour lui.

Extrait.

Henri Guaino sur BFM. 4,5 % des voix.

Comme quoi, il ne suffit plus d’avoir un nom.

Voyez ces autres résultats.

Dans le Rhône, Gilles Baratin n’a fait que 0,5%. En Seine-St-Denis, Dieunor Excellent n’a pas tenu ses promesses, 3 et demi %. Anne Trotreau… 0,7% dans le Maine-et Loire. A noter que Michel Labitte, 6% dans le Nord… fait mieux que Franck Braquemard, 2% en Seine-et-Marne. Enfin Florence Perdu… voilà perdu à 1,1% dans la Somme.

Ah, on me dit qu’Henri Guaino vient de croiser un électeur…

Extrait.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.