Des heures et des heures, et des heures de discours...

Et des hommes de l’ombre chargé d’en écrire des kilomètres.

Vous lirez l’enquête de Pierre de Gasquet dans le supplément de fin de semaine des Echos, sur ces plumes qui tentent de donner du poids à la parole politique.
Ou même de fournir la trouvaille gagnante…

Extrait François Hollande.

Mauvais exemple !

Car l’auteur de la phrase-choc du meeting du Bourget, celle qui l’a propulsé jusqu’à la victoire, c’est bien François Hollande lui-même.
Tous ceux qui ont contribué à ce discours en conviennent. « La phrase qui reste, c’est celle-là, dit l’un de ces rédacteurs Gilles Finchelstein. Elle n’a qu’un défaut : c’est une promesse intenable."

Sur l’autre bord, Henri Guaino est très fier d’avoir mis dans la bouche de Nicolas Sarkozy en 2007 les mots et les symboles de la gauche…

Extrait Nicolas Sarkozy.

La formule est signée Henri Guaino qui depuis s’est mis à son service, jure que cette campagne sera anti-système, et rêve de plumes libérées comme l’était le général de Gaulle dans les années 50.

Et pendant ce temps à gauche, un débat avec moins de plume que de plomb. C’était hier soir à la télévision…

Extrait de Serge Gainsbourg.

Gainsbourg évidemment...

Et l’enquête sur les plumes à lire dans Les Echos Week-end.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.