C’est l’histoire d’un homme …il a 89 ans, il est atteint d’un cancer et de la maladie de Parkinson …

Un homme qui a aidé sa femme, malade et dépressive à mourir en 2011 …

Il parlait d un acte d’amour difficile …la justice ne l’a pas entendu de la même manière et l’a condamné à un an de prison avec sursis … Mais hier, et après 6 ans de procédures, après un appel , et un pourvoi en cassation , Jean Mercier – c est son nom a été relaxé …

Il va pouvoir finir ses jours dans une maison de retraite, près de sa fille. 

C’est l'histoire d’un acharnement judiciaire qui prend fin .

C’est aussi l'histoire de cette fin de vie qui est encore tabou dans nos sociétés .

Un débat qui n’en finit pas de nous hanter. Je me souviens d'Anne Bert dans ce studio il y a 2 mois, juste avant son départ en Belgique pour se donner la mort.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.