Serge le lama
Serge le lama © Radio France

Il a un emploi du temps de star.

Nice Matin nous annonce ainsi sa venue dans la région : Serge le lama sera bientôt en visite à Cannes.

C’est l’improbable succès de ce mois de novembre, depuis sa virée dans les rues de Bordeaux après kidnapping par cinq étudiants éméchés, le lama du cirque franco-italien est réclamé partout : discothèques, centres commerciaux, stades de foot… récupéré déjà par la pub du tramway de Bordeaux, du comité de tourisme du Gers, d’Air France.

Rue 89 nous apprend que le propriétaire du camélidé vient de déposer la marque « Serge le lama » auprès de l’Institut de la propriété industrielle, qu’il envisage de lancer une ligne de vêtements, ou d’ouvrir une boutique dans le chapiteau de son cirque où la fréquentation a augmenté de 30%...

Bref, un business florissant au point que la fondation Bardot s’insurge : il faut interdire l’exploitation d’animaux dans les cirques. Mais on pourrait faire remarquer que l’exploitation ne s’arrête pas là. Interdisons aussi les noms d’animaux à la Une des journaux racistes et tant qu’on y est, finissons-en avec le bestiaire des contestations : les pigeons, les poussins, les dindons, les moutons, les dodos, les cigognes. On en oublie…

Serge le lama pour l’instant ne revendique pas…

Extrait de « Sois belle et tais-toi » par Serge Gainsbourg.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.