Le livre s’intitule Le Chaudron français. Il est consacré à une petite ville de Camargue, coincée entre Nîmes et Montpellier, 25.000 habitants. J’ai nommé Lunel.

Une vingtaine de jeunes de Lunel ont rejoint les rangs de l’organisation Etat islamique en Syrie. Beaucoup d’entre eux sont morts. Pourquoi là ? Pourquoi autant de jeunes ? Pourquoi la petite Lunel a-t-elle acquis le statut peu enviable de « Molenbeek français » ?

L’un des auteurs du livre, Jean-Michel Décugis, a vécu et grandi à Lunel. C’est l’intérêt de ce livre : non pas la carte postale sépia « Camargue éternelle » mais le regard sur la ville, des années 70 à nos jours. Comment les choses se sont dégradées, comment les communautés se sont séparées, puis détestées. Comment les élus locaux ont été débordés ou ont sous-traité les problèmes aux associations et aux religieux.

Reste le mystère : pourquoi ces jeunes-là ont-ils eu envie d’aller mourir en Syrie ? De basculer dans le terrorisme ? Jean-Michel Décugis et de Marc Leplongeon acceptent de se confronter à ce mystère avec rigueur et émotion.

Le Chaudron français est publié par Grasset.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.